Hommage à Hélène Plano 24 oct. 2014

C’est avec une profonde tristesse que nous avons appris qu’Hélène nous avait quittés. C’était une sœur, une amie, qui s’était engagée il y a longtemps auprès de BPW. C’était une belle personne qui avait des valeurs d’humanisme et la conviction que les femmes ont un rôle à jouer dans notre société. Hélène avait occupé plusieurs fonctions au sein de notre ONG dont celle de Présidente pour la France et de représentante titulaire auprès de l’UNESCO pour BPW International. Hélène ne comptait pas ses voyages depuis Marseille pour se rendre avec enthousiasme aux réunions à Paris car elle croyait en un monde juste et solidaire. Son état de santé rendait ses déplacements de plus en plus difficiles mais Hélène ne s’en plaignait pas. C’est avec beaucoup de regret qu’elle avait renoncé à ses activités mais en s’assurant que le flambeau serait repris et que ses belles actions seraient poursuivies. C’est par ce bref mais sincère hommage que nous tenions à lui dire au revoir et dire à ses proches, à sa famille, à ses amis et à ses sœurs de par le monde, combien sa vie avait été remplie par le souci du bien d’autrui, combien elle était appréciée de nous toutes, jeunes ou moins jeunes, et combien elle nous manque déjà. Qu’elle repose en paix !

 

Hélène avait été honorée en tant que "woman of the week" en avril 2012 par BPW International. Hélène se présentait à nous dans le texte ci-dessous.

Après avoir occupé pendant 47 années différents emplois à haute responsabilité au sein du ministèrede la Défense de la France, j'ai toujours essayé de démontrer que les femmes méritent d'atteindre leplus haut niveau de responsabilités et même de gérer un service de plusieurs centaines d'hommes. La route n'est pas facile et je dois admettre que j'ai dû me battre dans certains domaines tels que la promotion et les salaires. Je suis très fière que mon travail ait été reconnu par des récompenses tellesque les "Palmes Académiques" et le grade de "Chevalier de la Légion d'Honneur".
 
Pendant toute ma carrière professionnelle, j'ai occupé de nombreuses fonctions nécessitant des compétences professionnelles très différentes . J'ai  innové en mettant en place un nouveau conceptde l'administration et de la gestion des personnels civils au niveau de la "Cironscription Militaire de la Défense". Cette pratique est toujours en vigueur aujourd'hui. Ma plus grande fierté est d'avoir réussi,dans le cadre du plan Armée 2000,  la reconversion professionnelle de tous les membres du personneltouchés par la fermeture de casernes militaires (plus de 20 000 personnes). La tâche la plus difficile que j'ai rencontrée a été de m'opposer à une décision prise par le ministre de la Défense: j'étais convaincue, j'ai argumenté et j'ai eu gain de cause.
 
J'ai rejoint BPW en 1985 parce que les objectifs et les valeurs de BPW correspondent exactement àmes convictions personnelles. J'ai servi le club BPW Marseille Club en tant que  secrétaire générale,trésorière et Présidente. J'ai rejoint le bureau de la fédération BPW France en tant que  vice-présidente en 1996. En 1998, être élue Présidente de la Fédération française BPW a été un grandhonneur pour moi ainsi que  représenter BPW International en tant que déléguée titulaire auprès de l'UNESCO à Paris. Au sein de  BPW j'ai eu la chance de connaître des femmes très engagées et trèsmotivées, de participer à des actions, voire même des combats pour défendre et faire valoir la situation des femmes dans ce monde. Maintenant, je m'implique dans  le recrutement de jeunesmembres parce que les jeunes sont l'avenir de BPW