BPW France à la CSW63 NY 24 mars 2019

Capture d’écran 2019-03-24 à 21.00.23.png

Retrouvez la page dédiée du site

 

LA CSW 63 IEME EDITION  -   MARS 2019 A L’ONU NY

Thème prioritaire de la CSW63 : Systèmes de protection sociale, accès aux services publics et infrastructure durable pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes et des filles ;

Thème d'examen : Autonomisation des femmes et lien avec le développement durable (conclusions concertées de la soixantième session)

Voici le site d’ONU FEMMES qui détaille le contenu de la CSW de cette année :

http://www.unwomen.org/fr/csw/csw63-2019

PROGRAMME 

Dimanche 10 mars 2019  : Un diner a été organisé par BPW INTERNATIONAL pour le 100ème  anniversaire de BPW NEW-YORK ;    

Etaient présentes notre Présidente Internationale Amany ASFOUR, notre VP Internationale , Catherine BOSSHART PLUGET, la Coordinatrice Europe , BOMBACI PIELLA et Agathe GONDINET et pour la France , moi-même,  Monique CALLOU et Priscilla OVAGHE toutes les deux de BPW Lyon ainsi que les BPW Internationales  Brésil,…...

Lundi  11 mars 2019    :      Petit déjeuner de la Délégation Française qui s’est tenu à la Mission Permanente de la France 47ème street , pour le coup d’envoi de la CSW 63 

Étaient présents  l’ambassadeur de France aux USA , Francois Delattre ,  également  notre Ministre  Marlene Schiappa et la Cheffe de Cabinet de la DGCS Helene Furnon- Petrescu qui nous a soutenues en 2018 avec une subvention de 5000 euros 

 et 5  députées et députés dont Pierre Cabaré  qui  nous a auditionnées  à l’Assemblée Nationale,  il y a 6 mois sur les inégalités salariales .

il y avait 20 réseaux et j’ai pris la parole la première en présentant nos travaux et notre participation active auprès de Muriel Pénicaud , j’ai remis en même temps la plaquette de l’Index de l’Egalite , les resultats sur les entreprises de plus de 1000 salaries  et notre brochure BPW

La Ministre Marlene Schiappa a diffusé une brochure présentant les 100 mesures du gouvernement pour l’Egalite femmes hommes prises en 18 mois,  que je vous transmets en fichier attaché

Vous constaterez que l’index du Ministère du Travail n’apparait qu’en point 3 et sans mention !

Lundi 11 mars : Ouverture de la CSW 63 -ème session-Salle de l’Assemblée Générale

Election du bureau et l’adoption de l’ordre du jour provisoire et autres questions d’organisation suivi du débat ministériel sur les femmes en l’an 2000, la paix et le développement pour le 21ème siècle.

-  L’égalité des sexes est un sujet de pouvoir, c’est donc le pouvoir qu’il convient de redéfinir

-  Lorsque l’on exclut les femmes c’est le monde qui y perd

-  La csw63 doit servir à améliorer la vie des femmes et filles en se tournant vers l’avenir

-  La résilience est dans l’ADN des femmes

Débat général sur le thème de la 63éme session « les systèmes de protection sociale, l’accès aux services publics et infrastructures durables au service de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes et filles ».

- Rappel du Le rôle de la commission de la condition de la femme

- Rappel de l’utilité de cette session qui est d’intervenir pour les femmes et les filles qui ne le peuvent pas

- Les mesures de protection sociales ne sont pas adaptés aujourd’hui pour assurer une parfaite égalité et sécurité pour les femmes

Mardi 12 mars : début des évènements parallèles à la CSW63 de BPW internationale

Autonomisation économique des femmes en lien avec le développement durable -Evénement de BPW 

- Une information sur les 7 principes proposés (conseillés) par les entreprises sur la manière de responsabiliser les femmes sur le lieu de travail : présentation des pratiques et initiatives.

- Il est primordial de Reconnaître les rôles traditionnels et modernes des femmes afin de déverrouiller le potentiel des femmes dans la réalisation des ODD 6 et 5 et du programme élargi 2030.

- C’est en renforçant les capacités professionnelles des femmes que les objectifs de développement durable seront atteints

- L’Accès à l’eau, à l’assainissement et gestion équitable sont des conditions préalables au développement et à l’autonomisation des femmes.

- Dans de nombreux pays, les sécheresses, les inondations et la déforestation augmentent les risques pour les femmes et les filles, aggravées par le manque d’informations, la persistance de rôles culturels, etc.

- Les pays ont aussi l’obligation de garantir que le droit à l'eau soit exercé sans discrimination entre hommes et femmes. Le respect de cette obligation supprimera l’un des obstacles majeurs à la possibilité pour les femmes d’aller à l’école, d’obtenir une éducation et une formation appropriées et occuper des postes sur le lieu de travail.

-   Soutenir les femmes en leur donnant une place dans les négociations et décisions politiques

-   Augmenter le nombre de ménages dirigés par une femme

-   La résilience pour prévenir la destruction suite aux catastrophes naturelles

En route vers Biarritz ; « les droits des femmes au cœur du G7 » - Evénement Organisé par la CLEF+CARE

-   Un dialogue entre la société civile internationale ; les pays du G7 et les associations féminines du monde entier sur l’amélioration des Droits de la Femme

-   Création d’une banque de soutien pour les femmes africaines

-   Implication plus importante des personnes des entreprises civiles

-   Constat que l’application des textes de lois est une difficulté

-   Lorsque les femmes réussissent dans la vie, le foyer est plus prospère

Atelier Fleurs –évènement de BPW Internationale

Atelier de création de peinture sur la fleur (rose) afin de considérer la rose comme un symbole de notre épanouissement et valorisation de nos qualités intérieure.

Mercredi 13 : La protection sociale et inclusion financière comme moyen de faire progresser les FEMMES

(Chapelle)- BPW Internationale avec la Présidente de BPW Internationale ,  Amany Asfour et la Présidente du Global Summit of Women,  Irene  Natividad

Présentation des pays dont les entreprises cotées en bourses ont mise en place une stratégie législative en instaurant des quotas en matière d’égalité

- Présentation des pays ayant une législation solide en matière d’égalité salariale

- Une nécessité d’accélérer la croissance économique des femmes.

- Trois femmes leaders des secteurs public et privé ont partagés des stratégies pour accroître l'autonomisation économique des femmes dans différentes parties du monde, aussi bien en tant qu'entrepreneurs que dirigeante d'entreprise.

Femmes en situation de vulnérabilité et accès au service public et à la protection sociale -Evènement organisé par la CLEF et ONU Femmes

- La réalité des survivantes de crimes de guerre (viol et mutilation) - intervention d’une survivante de la RD du Congo

- Le combat pour faire reconnaitre le viol comme crime de guerre.

Projection des 20 premières minutes du film « womanthemovie » en avant-première en salle ECOSOC.

- Un film de Anastasia MIKOVA et YANN Arthur-Bertrand

- Film a but non lucratif soutenu par les ONGS du monde entier

- Suivi d’un débat sur la place de la femme dans le monde comme 1er indicateur de la bonne santé d’un pays

- Un regard du monde avec des yeux de femme

- Un film qui porte un regard admiratif sur toutes les femmes qui chacune à leurs manières, s’affirment et combattent les stéréotypes

RAPPEL HISTORIQUE :  LA CSW  -   CREATION A L’ONU A NEW-YORK en 1947 

La Commission de la condition de la femme (the Commission on the Statut of Women CSW) s’est réunie pour la première fois dans l'État de New York, en février 1947, peu après la création des Nations Unies. Les 15 représentants gouvernementaux présents étaient des femmes.

Très vite la Commission s'est employée à établir des normes et à formuler des conventions internationales afin de modifier les lois discriminatoires et d'encourager une prise de conscience mondiale des problèmes que rencontrent les femmes.

La Commission a rédigé les premières conventions internationales sur les droits des femmes, telles que la Convention de 1953 sur les droits politiques de la femme.

La Convention de 1951 de l'Organisation internationale du travail sur l'égalité de rémunération entre hommes et femmes pour un travail de valeur égale consacrait le principe de l’égalité de rémunération pour un travail égal.

La Commission s'est chargée de coordonner et de promouvoir les travaux  des Nations Unies sur les questions économiques et sociales relatives à l'autonomisation des femmes.

La Commission a servi d'organe préparatoire de la quatrième Conférence mondiale sur les femmes de 1995, qui a adopté la Déclaration et le Programme d’action de Beijing.

En 2011, les quatre composantes du système des Nations Unies ont fusionné pour devenir ONU Femmes, qui est désormais le Secrétariat de la Commission de la condition de la femme CSW

Elle a établi d'étroites relations avec les organisations non gouvernementales dotées du statut consultatif auprès du Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC), invitées à participer à ses travaux en qualité d'observateurs.

Les ONG ont joué un rôle déterminant dans la définition du cadre politique mondial actuel en matière d'autonomisation des femmes et d'égalité des sexes.

La Commission de la condition de la femme (CSW) est aujourd’hui le principal organe intergouvernemental mondial exclusivement dédié à la promotion de l'égalité des sexes et à l'autonomisation des femmes et joue un rôle déterminant dans la promotion des droits des femmes en documentant la réalité de la vie des femmes dans le monde et en élaborant des normes mondiales en matière d'égalité des sexes et d'autonomisation des femmes.

En tant que représentante de la Fédération internationale des femmes d’affaires et des femmes professionnelles aux Nations Unies, BPW a activement défendu les préoccupations des femmesDes efforts inlassables qui ont influencé presque toutes les résolutions de l’Assemblée générale et de ses organes subsidiaires concernant la condition de la femme.

Chaque année la commission se réunit aux Nations Unies en se consacrant sur un thème prioritaire s’inspirant de la Déclaration et du Programme d’action de Beijing ( document de référence en matière d’égalité des sexes à échelle mondiale) ; le but étant de débattre sur la situation générale en matière d’égalité, identifié les objectifs atteints et les défis à relever afin de réduire ces écarts.